IMG_0410Bon premier mai à toutes et à tous.

Comment ne pas perpétuer ce petit bonheur ? Cà ne coûte rien de faire plaisir même si ce n’est que virtuel. Pour ce jour des ami(e)s virtuelles m’ont adressées divers messages.

Un poème tout d’abord, en toute simplicité :

Cloches naïves du muguet, Carillonnez ! car voici Mai ! Sous une averse de lumière, Les arbres chantent au verger, Et les graines du potager Sortent en riant de la terre. Carillonnez ! car voici Mai ! Cloches naïves du muguet ! Les yeux brillants, l’âme légère, Les fillettes s’en vont au bois Rejoindre les fées qui, déjà, Dansent en rond sur la bruyère. Carillonnez ! car voici Mai ! Cloches naïves du muguet !.

Le muguet – Poème de Maurice Carême de Maurice Carême – Maurice Carême

puis une autre par une légende que j’ai chercher à approfondir et dont que vous livre :

La légende grecque veut en effet que le muguet ait été créé par le dieu Apollon qui en tapissait le sol afin que ses neuf muses ne s’abîment pas les pieds.

Mais aussi, nous sommes en Bretagne donc il ne faut oublier les traditions celtes :

Chez les Celtes ou dans la tradition nordique, le muguet symbolise le début de l’été. A cette occasion, des « arbres de mai » étaient érigés et les villageois dansaient autour pour chasser les mauvais esprits.

Enfin que ces quelques brins que la météo, me donnais du mal à aller cueillir vous apporte tout le bonheur désiré ; mais celui ci n’est il pas là quand on prend le temps de regarder autour de soi ?

Publicités